Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

Panhard Dynamic : évolution et recensement

 

P1261222red

Partie II :

A sa sortie, la Panhard Dynamic marque un changement de style chez Panhard (voir article précédent).

 

 

1) Evolution

En 4 ans, elle va subir différentes évolutions. Les Dynamic peuvent être distinguées selon :

 

A) la hauteur de la glace panoramique et du parebrise dont il existe trois tailles différentes...

 

Glace basse : mon recensement montre que sont concernés à peu près les 200 premières X76 puis les 100 premières X77 et X80 probablement produites avant le salon d'octobre 1936 (ne veut pas dire "livrées" : comme expliqué précédemment, Panhard ferrait des coques d'avance). Une certitude : toutes les voitures du salon 1936 ont des glaces moyennes (une survivante livrée en décembre l'a). Hauteur du parebrise : 23 cm.

Glace moyenne : la majorité des voitures dès fin 1936. Hauteur : 26 cm.

Glace haute : uniquement les versions Parisiennes. Hauteur : 29-30 cm

 

Je n'ai pas encore étudié si, pour les glaces basses et moyennes, le pavillon est surélevé ou si les emboutis mordent plus haut un pavillon inchangé. De façon certaine, les versions Parisiennes possèdent un pavillon rehaussé ce qui suppose d'autres emboutis.

 

z200111IMG_0583retPetite glace non alignée
z221492-046retGlace moyenne alignée
z222538DSC04610retPavillon surélevé

 

A noter que la modification des glaces en taille moyenne entraine la suppression du logo ailé au milieu du tableau de bord.

z221010P7230874ret

 

B) Dès le salon d'octobre 1937, elle perd son pare choc Art Déco "corne de buffle" peu protecteur pour une lame haute (qui sera adopté sur la Citroën 15/6 dès mi 1950) avec butoirs à l'avant seul. En même temps, la calandre est renforcée par une barre centrale qui reprend le motif en escalier du capot. Moins aérienne, elle est surtout plus solide. Un écusson émaillé remplace le logo "S-PL-S". Vue de face, il est encore à droite sur la série et les véhicules exposés. Lors de la présentation à la presse, il est déjà positionné à gauche. La configuration "ancienne calandre " et "nouveau parechoc" ne se retrouve pas sur les photos d'époque. On peut imaginer qu'elle est impossible dans la série d'usine. La vie des voitures fait que d'anciens modèles ont pu être équipés d'accessoires plus récents.

 

zP7220646red
zP2092206red
z222799IMG_0495red

Trois voitures différentes dans un festival de verts

 

z200111DSC00332redLogo central
zP1161209redLogo décalé à droite

 

C) Dès ce même salon, elle perd ses flammes de capot : emboutissage, moulage en zamak des motifs et assemblage étant supprimés par économie. Le maniement du capot, sa flexibilité fait exploser le zamak rendu friable par le temps.

 

ArchivePLsalon1937redDynamic 140 type X77 Salon d'octobre 1937

 

D) Dès le salon d'octobre 1938, sa direction passe à gauche. Différents organes changent de place : l'exhausteur passe du côté droit du tablier. Les deux maîtres cylindres sont déplacés et accompagnent la direction. La commande de boîte est au sol et non plus au tableau de bord lequel est désormais rectangulaire. Il n'y a plus que deux essuie-glaces. Le logo de calandre passe à gauche (vue de face). Les feux encastrés arrières sont remplacés par des feux Stop sur pattes et une plaque verticale apparait sur l'aile arrière gauche. Depuis quelques mois, le faux-bois a été abandonné, même avec les anciens cadrans, au profit d'une double teinte cuivre-bronze. Volant, commande de parebrise et de phares (type comodo à palette de Traction) sont simplifiées, voir ci-après.

 

200170-3
200280PLDmienne3
221010P7220627red
 
 
 
z222538DSC04613red
z222799IMG_0490red
z222857P2092234red

 

ll est étonnant pour les plaques encastrées de voir des Dynamic avec l'immatriculation à gauche. Toutes les photos officielles montrent des plaques à droite et le bloc de clignotants à gauche.

 

E) Sellerie :

Différents tissus ont été utilisés pour deux configurations (à ma connaissance) :

Pour les berlines : 2 banquettes à deux fois deux bandes séparant trois places.

Un vide-poche par portière (AV et AR) sans motif vertical

Pour les coachs : siège avant central / ou décalé type Tubauto / ou deux sièges séparés.

Deux vides-poches par portière avec motif vertical en cascade

 

Direction centrale : tissu lisse

Direction à gauche : tissu capitonné

 

Deux types de plafonniers.

 

z200111_0621redDiverses selleries sur coachs
z221999P2092214red
z222799IMG_0486red

 

z200111_0623redDeux modèles de plafonniers
z299869P2092213red

 

F) Différents détails :

J'ai préféré regrouper ici l'évolution des tableaux de bord :

 

  • tableau faux-bois volant central, manettes en alu gris
  • tableau faux bois, volant central, manettes en plastique orange
  • tableau bronze-cuivre, volant central, manettes plastique orange
  • tableau bronze-cuivre, volant central, manettes grises à arête bombée
  • tableau bronze-cuivre, volant à gauche, manettes grises à arête bombée

 

z200111_0624redfaux bois manettes grises
z200280PLDmienne7faux bois manettes oranges
z299869PL101redbronze-cuivre manettes orange

 

z221777-9bronze-cuivre, manettes grises bombées
z222799IMG_0498bronze-cuivre, manettes grises bombées
z222857P2092226avec direction à gauche

 

La jonction entre le marche-pied et l'aile arrière est toujours peint en son centre (sauf Parisienne dépourvue), de même que la calandre 2ème type (sauf motif en escalier qui reste chromé) et les "grattoirs" de marchepieds. Souvent les restaurations oublient ces détails.

 

zaf222799IMG_0489red
zb221082_0650red
zc221010P7220634red

 

La décapotable (aucune survivante connue) comportait des attaches avant de capote fixées sur le pavillon, identiques en forme aux fermetures de la malle arrière.

 

Les phares sont de deux types : Cibié ou Ducellier en 240mm.

 

 

2) Recensement :

Les numéros de série divulgués ici sont ceux publiés et connus. Je ne divulgue jamais de numéros qui ne le souhaitent pas. Pour autant je crois que leur diffusion amènerait leur protection. Il est en effet impossible de réaliser une copie falsifiée à partir de véhicules identifiés de longue date. En matière de collection, la traçabilité est essentielle. Qui s'amuserait à réaliser une copie de roadster 15/6 dont les 3 numéros sont mondialement connus et le prétendre pour vrai ? Lire ici. L'avantage de la Dynamic : sa rareté permet étude et recensement aisés. En deux articles, c'est plié. Les photos non créditées sont de l'auteur, les ternes sont des argentiques. Certaines ont été reprises sur internet, me contacter si vous les jugez inappropriées.

 

Une des plus anciennes X76 exposée à l'AutoMusée du Forest aujourd'hui disparu.

 

200105Berline X76 n°200105
200105-3
200105-4

 

Ex musée de Lohéac, exposée désormais au Musée de l'Automobile de Reims : à voir absolument.

 

200111PA250076redCoach Major X76 n°200111
200111_0624red
200111DSC00682red

 

Splendide X76 vendue par Christie's puis Bonhams il y a quelques années mais réfection avec calandre plus récente. Ce modèle a servi pour la réalisation d'une miniature au 1/18è (voir ici).

 

200128BonhamsBerline X76 n°200128
200128Bonhams9(photos Bonhams)
200128Bonhams11

 

Première Dynamic à vendre examinée par l'auteur : tournante, sellerie sous housse d'époque. C'était le 3 juillet 1997 du côté d'Angers. Quelle erreur de ne pas l'avoir achetée au prix de 9000 francs. Mais c'était une somme à l'époque et j'étais jeune propriétaire d'une Citroën 11AL...

 

200170-1Berline X76 n°200170
200170-5
200170-6

 

Epave de la collection Baillon vendue par Artcurial 56.024€ lors de Rétromobile 2015 acquise par l'Etat (musée de Compiègne) et actuellement en cours de reconstruction au musée de Mulhouse. Courage méritoire.

 

200204-2Coupé Junior X76 n° 200204
200204PL300-X76
200204PL302(photos Artcurial)

 

L'ex Dynamic de l'auteur (2002-2007). Qu'est-elle devenue ? Lire aussi : ici

 

200280Dynamic1Berline X76 n°200280
200280Dynamic2
200280Dynamic3

 

En juillet 2018, dix ans après, je suis parti par la route voir cette berline qui était à vendre, exposée au Riga Motor Museum (Lettonie) soit 4700 km en tout. Même si je n'ai pas conclu (véhicule restauré, incertitudes mécaniques, prix fou), je ne regrette pas ces vacances épiques qui ont donné lieu à un article inédit : lire ici.

 

221010P7220622redBerline X77 n°221010
221010P7220626red
221010P7230874red

 

Kheper et sa configuration d'origine (peinture, lisérés et sellerie) dans sa tanière.

 

221082_0636redBerline X77 n°221082
221082_0630redavec petites glaces

 

Epave de la collection Baillon vendue par Artcurial 35.960€ en février 2015

 

221182PL6Berline X77 n°221182
221182PL10avec glaces moyennes
221182X77-35960E(photos Artcurial)

 

Splendide sortie de garage exposée à Epoqu'auto, toute d'origine, d'un propriétaire passionné.

 

221263RG Dynamic 12redBerline X77 n°221263
221263DSC02774redPhoto de gauche : Régis Guyot
 

Vendue il y a quelques années, elle appartenait au même propriétaire que celle de Riga et lui avait emprunté ses carburateurs. Ici aussi intérieur restauré en velours (non d'origine) :

 

221492-009redBerline X77 n°221492
221492-022red(photos ER Classics)
221492x77-1937-p1492-072red

 

Vendue à restaurer chez Osenat le 16 juin 2018 (une magnifique vente), j'étais présent mais n'ai pas enchéri n'ayant pu examiner la voiture, stockée ailleurs. Calandre plus ancienne, sellerie dévorée aux mites, fléau de ces autos.

 

221687PL202-020737redBerline X77 n°221687
221687PL204red(photos Osenat)
221687PL206red

 

Berline Parisienne (vitres hautes) vendue par Artcurial à Rétromobile en février 2012

 

221777-2Berline X77 n°221777
221777-11(photos Artcurial)
221777-15

 

Rare limousine Parisienne X81 à vendre à Rétromobile en 2011 (j'avais pu rentrer sur le stand) : finition irréprochable, prix inaccessible, non vendue. Finalement vendue fin 2019.

 

222538DSC04609redLimousine X81 n°222538
222538DSC04611red
222538DSC04617red

 

Quelques Dynamic non référencées ou qui souhaitent le rester :

 

En marge du Défilé du Siècle fin septembre 1998, se déroulait un rallye qui passait par ma ville. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir cette merveille très connue des passionnés :

 

200100-1Coach Major X76 sans glace de custode
200100-3
200100-4

 

En avril 1997, le Palais du Trocadéro organisait une rétrospective sur l'Exposition Universelle de 1937 dont il est difficile de retrouver des informations sur le net. J'étais présent le 06 avril. Au détour d'un couloir, miracle ! des véhicules anciens dont ce coach restauré. Enfreignant le réglement, je mitraille avant d'être sermonné par un gardien. Trop tard, c'est dans la boîte : en exclusivité pour vous, avec 23 ans de retard. Notez l'unique siège avant central.

 

221100-1Coach Major X77 sans glace de custode
221100-7
221100-10

 

1998, Défilé du Siècle, l'auto restaurée au mieux d'un passionné qui ne se souvient plus nous avoir reçu chez lui avec mon ami Jean-Paul et qui, par son enthousiasme pour la Dynamic jusqu'à une heure du matin ancra définitivement ma passion pour ce modèle.

 

200150-1Berline X76
200150-8
200150-9

 

Un rêve réalisé pour ce propriétaire :

PLD140X77 001redBerline X77

 

 

A voir au musée Automobile de la Sarthe (Le Mans)

 

DPL-ACOLeMansBerline X77
DPL-ACOLeMans2
DPL-ACOLeMans3

 

A voir au musée Autoworld de Bruxelles (Belgique) :

 

DPLAutoworldBerline X77
DPLAutoworld2
DPLAutoworld3

 

A voir au musée automobile de Malaga (Espagne) :

 

MalagaCoach Major X77 du Museo
Malaga3Automovilistico de Malaga (photos de
Malaga4 Juan Fuentes Lopez)

 

A voir au Louwman Museum de La Haye (Pays-Bas)

 

X77Louwman1Berline X77 (photos internet)
X77-Louwman2

 

Posté par l'internaute "Pon88id" :

 

X77PLDBerline X77
X77PLDPon88id

 

Aérienne dans la brume, la Berline X77 d'Alain Cerf à la tête d'un des plus beaux musées mondiaux.

Musée de Tampa Bay Floride

Alain est expert en véhicule rare, traction avant, motorisations exotiques et auteur d'un ouvrage de référence sur Sensaud de Lavaud : lire ici.

 

221998AlainCerf1Berline X77
221998AlianCerf2(photos conceptcarz.com)

 

Berline X81

 

222001-1Berline X81 (photos ClassicMotors)
222001-X81

 

Berline X81 de 1939, visible au Portland Art Museum (USA) lors de l'exposition 2018 "The Shape of Speed".

 

X81Portland1-1939Berline X81 (photos John Wiley)
X81Portland3

 

Berline X82 1939 vendue aux enchères avec le plus gros moteur connu un 3834cm3 et également un numéro de série élevé : 231069. Notez la simplification extrême : plus de flammes de capot bien sûr mais également plus de veilleuses d'ailes (et les emboutis), plus d'embouti sur les ailes arrières, feux et plaque étant fixés de façon centrale. Notez également le dépouillement de la planche de bord mais l'effort sur la sellerie capitonnée.

 

231069sothebys
231069sothebys2
231069sothebys3

 

© 2020 Jérome Collignon

 

 

Partie III (fin) à lire : ici



17/07/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres