Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

1995/08/18-19-20 : 10ème ICCCR à Clermont-Ferrand


Cler00.jpg

 

Je n'avais pu me rendre en septembre 1989 à Flevohof  en Hollande pour le 8ème ICCCR. J'avais pourtant tous les documents d'inscription avec le logo en forme de tulipe contenant le Double Chevron (1). Le 9ème ICCCR devait être assez discret puisque je ne m'en souviens pas. J'avais déjà participé en 1988 au cinquantenaire de la 15/6 à Caen, en 1993 je tournais avec l'Amiclub de France. Mes amis me firent part début 1995 du 10ème ICCCR en France et sur un circuit d'ordinaire tenu secret par la société Michelin : cela promettait d'être excitant. Nous regroupâmes nos candidatures. Dans cette fin d'été radieuse, le jour tant attendu se profilait.

 

Vendredi 19 au soir. Le temps de discuter à la belle étoile, de charger la Traction familiale de Vincent sur le plateau double essieu tracté par sa Peugeot 405, il est passé minuit. La familiale est très lourde et beaucoup de poids se trouve réparti sur la flèche et le coffre de la Peugeot. La 405 parait bien petite. A cœurs vaillants rien d'impossible, nous roulerons à allure modérée. Nous prenons l'autoroute et de la vitesse : 70, 80 km/h. Le plateau louvoie de plus en plus. A 90km/h, je vois le nez de la Traction passer alternativement d'un coté et de l'autre de la lunette arrière. Vincent réagit par une accélération qui amplifie le phénomène. Je crie "freine". Il freine brutalement mais le poids du plateau entraine latéralement la 405 contre la glissière centrale. Il est 1h00 du matin, voiture et plateau barrent l'autoroute. Pas d'autres dégâts qu'une éraflure sur le parechoc dû au coin du plateau. Des phares se profilent à l'horizon, la panique nous gagne, il est temps de dégager la chaussée. Ayant vu nos warnings, une première voiture nous double à petite vitesse, inquiète. Nous levons nos pouces : tout va bien. Quelques secondes plus tard, une voiture surgit à 130km/h. Nous l'avons échappé belle ! Plateau et Traction sont remisés tristement et nous repartons en Peugeot.

Cler01.jpg

 

Voici en vidéo exactement ce qui nous est arrivé. Tenez-en compte dans vos déplacements !

https://www.youtube.com/watch?v=DnLQ7nHY79U

 

Samedi 20 : nous arrivons vers midi sous un soleil éclatant. Le fléchage est présent et lisible mais il n'existe qu'une seule entrée bien gardée. Nous devrons patienter de nombreuses minutes. Au pas, nous doublons une malheureuse B14 ou C4 au moteur fumant, joint de culasse HS. Il y en aura d'autres... Bien que nous soyons dûment badgés, entrer en Peugeot moderne sur le circuit ne va pas être facile. J'ai alors l'idée de faire sortir la photo de sa Traction à mon ami. Je lui dis : "tu prétexteras que tu viens rechercher voiture et plateau". Grâce à ce petit subterfuge, l'entrée se fait sans difficulté. Nous sommes sur place !

 

Alors commence ce qui restera la plus fatigante et la plus exaltante marche de toute l'histoire de notre passion. La piste Michelin de Ladoux réservée pour l'occasion fait 2,7 km. Pendant deux jours, à nous en user les pieds et le dos, nous la parcourrons en tous sens au milieu de plus de 4200 Citroën sous un soleil écrasant. Le circuit donne lieu à des rondes d'anciennes qui quittent leur emplacement, emmènent amis ou badauds puis reviennent se stationner. Il y en a partout. Un autocar à étage joue le rôle de navette : il ne désemplira pas.

Cler18.jpg Cler19.jpg Cler20.jpg Cler21.jpg

Cler22.jpg Cler23.jpg Cler24.jpg Cler25.jpg
Le coupé de Roger et Françoise qui deviendront des amis et qui figurera dans le Guide sous une autre forme

 

Le musée sous chapiteau est un modèle du genre (2). Tous les prototypes qui ont fait l'histoire de la firme aux Chevrons et qui sortaient rarement (voire jamais exposés) sont là devant nos yeux éblouis. Le mille-pattes est en extérieur. Chaque visiteur sait qu'il est privilégié. La fierté éclate dans les cœurs, chacun fait assaut de ses connaissances. Les animations s'enchainent : des Citroën hydropneumatiques roulent sur trois roues. Je fais la connaissance de Jean Louvigné spécialiste en moteur rotatif dont voici le site (plus de 20 ans après !) :

http://www.jl-roto-retro.fr/ 

 

Grâce à lui, je vais pouvoir faire rouler la M35 de mon club d'alors en lui achetant bougies et cassette double d'allumage. J'espère qu'il a transmis son savoir car c'est l'un des hommes "historiques" de notre mouvement.  

Cler02.jpg Cler03.jpg Cler04.jpg Cler05.jpg Cler06.jpg  

Photos en argentique scannées d'où leur faible teneur en couleur.

 

Cler07.jpg Cler08.jpg Cler09.jpg Cler10.jpg Cler17.jpg
Notez la présence de la pré-série de 2CV 1939 (et non "prototype" puisqu'il en a été fabriqué 250 exemplaires)

 

Cler11.jpg Cler12.jpg Cler13.jpg

Cler14.jpg Cler15.jpg Cler16.jpg

Je suis photographié devant la 7A de la famille Gavard. C'est décidé, un jour j'aurai une Traction 1934. Cela se réalisera par l'achat d'une rare 11AL 1934 (lire ici). Le soir nous nous retrouvons au camping vers Vichy, les campings autour de Clermont-Ferrand ayant été pris d'assaut. Devant chaque tente, une Citroën différente, des sourires entendus, des poignées de mains, on échange services ou apéro. C'est cela l'Esprit Citroën ! Quel bonheur pour le jeune passionné que je suis.

Cler27.jpg Cler26.jpg Cler32.jpg Cler34.jpg

Cler33.jpg Cler37.jpg Cler38.jpg Cler41.jpg
On en trouvait encore à restaurer. 23 ans plus tard, c'est plus difficile ! Je les découvrais pour la 1ère fois.
 

Cler59.jpg Cler58.jpg Cler56.jpg Cler30.jpg
Perdu dans la foule

 

Dimanche 20 : on recommence ! Le temps semble s'être arrêté. Mais à un moment, il faut bien rentrer. Intarissables les tractionnistes sur la route lorsqu'il s'agit d'évoquer leur passion. De retour, je mettrai 15 jours à m'en remettre, compulsant souvent la centaine de photos prises (5 pellicules, une première pour moi). Nous organiserons une soirée "retrouvailles" pour échanger souvenirs, clichés qui manquaient aux uns et aux autres afin de reconstituer cet immense puzzle. Décidément l'avenir s'annonce bien en Citroën.

Cler28.jpg Cler29.jpg Cler31.jpg Cler43.jpg

Cler35.jpg Cler36.jpg Cler44.jpg Cler45.jpg
GS Birotor, SM Espace, Opéra, revisitée par Regembeau...

 

Cler39.jpg Cler46.jpg Cler47.jpg Cler60.jpg
Les 2CV font leur show.

 

Cler40.jpg Cler48.jpg Cler49.jpg
Utilitaires pour tous les goûts

 

Cler50.jpg Cler51.jpg Cler52.jpg Cler54.jpg Cler53.jpg
Le coin des anciennes

 

Cler55.jpg Cler57.jpg Cler42.jpg
Mille pattes, sur trois pattes et un bien assis à l"époque

 

Je me rappelle soudain que le fléchage de sortie avait disparu le dimanche soir, emporté par des collectionneurs. L'engouement commençait. Plus tard, beaucoup plus tard, j'apprendrai quelques anecdotes de poursuites de photographes trop curieux par le service d'ordre Michelin et que cet ICCCR a coûté cher, très cher, Citroën ayant dû combler le déficit. Mais chut... car la fête était si belle, préservons pour quelques instants la naïveté et le lyrisme de la jeunesse. C'est à ce jour LA manifestation la plus importante jamais organisée autour de Citroën.

P8231856red.jpg

 

En ce milieu des années 90, internet pointe le bout de son nez dans les foyers, si bien que malgré toutes mes recherches (et en dehors de la plaquette souvenir ci-dessus), vous ne trouverez rien sur ce 10ème ICCCR sauf ici. Cela restera tant que vivra ce blog. Si vous avez d'autres photos (ou de votre voiture exposée), je les publierai bien volontiers à la suite de cet article. 

Cler61.jpg

L'Aventure continue !

 

Lire la suite sur le 11ème ICCCR ici

 

(1) logo repris pour 2016, voir article sur le 16ème ICCCR ici

(2) Je crains hélas que le Centenaire ait du mal à faire mieux, à moins - suggestion -  de sortir tous les concept-cars des années suivantes.

 

Merci à François Postaire (organisateur à l'époque) pour avoir retrouvé la longueur de la piste.



23/08/2018
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 354 autres membres