Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

La Citroën du futur

Really "inspired by you (and me)"

Lorsqu'on fait la même chose que la concurrence, il ne faut pas trop s'étonner d'être opposé à elle et d'éprouver des difficultés à écouler son produit. Tandis que Citroën plafonne à 9% de parts de marché (derrière Skoda*), les passionnés, acheteurs potentiels, investissent plusieurs dizaines de milliers d'euros dans des modèles anciens au nom de l'esthétisme, de la différence technologique et du plaisir de la conduite retrouvés. Voilà qui devrait faire réfléchir...

 

Ma vision de la marque est-elle si passéiste ? Le succès du coupé revival Peugeot E-Legend tendrait à prouver le contraire. Chez Citroën, il manque une révolution sur 4 roues à 10.000€ pour exister dans le coeur de la clientèle. J'ai donc essayé d'imaginer la Citroën du futur, un sujet pas si évident si l'on veut rester digne du patrimoine de la marque. Délirons un peu (ou pas) :

 

- design s'inspirant du règne animal ou aquatique (la Traction 1934, la DS 1955, la SM 1970 sont des oeuvres d'art sur roues, d'où l'engouement à les posséder). La face avant du DS7 Crossback s'apparente au dessin du casque de Dark Vador dans la guerre des Etoiles.

 

DS7Crossback

 

 

On ne peut pas faire plus laid (sauf si on veut effrayer)

 

- phares tournants, intégrés à la carrosserie mais visibles du volant, servant de repères de gabarits (ils servent aussi à cela dans la 2CV et la Traction)

- surface vitrée importante (genre bulle) évitant les reflets de tableau de bord et des montants "angle mort". Bien sûr, cela impose de résoudre d'autres problématiques comme la climatisation en été.

 

P6150919red

Exemple de l'habitacle bulle

P6150917red

du prototype C10

P6150920red

 

 

- suspension électrique en remplacement de l'hydraulique (on remplace la tuyauterie par des câbles avec prises plus faciles à changer)

- tenue de route associant confort et adhérence en toute circonstances

- transmission par 4 moteurs électriques modulables logés dans les roues, petit moteur thermique central 3-4CV économe en essence alimentant une dynamo. Ce moteur pourra emmener 5 personnes à bord à 150 km/h maximum (130 km/h + marge pour doubler).

- habitacle à l'espace optimisé (plus de mécanique mais 4 gros câbles électriques dans les longerons, flexibles au bout), carrosserie à panneaux solaires

- pièces surdimensionnées permettant de rouler 200.000km sans entretien (sauf changement des fluides)

- vidange d'huile commandée par une poignée verrouillée par la clef de contact, vidange et changement des filtres ne devant pas excéder 15 minutes, ce qui évite de perdre une matinée (voire une journée) de congés pour entretenir sa voiture ou se faire prêter une voiture de remplacement par le Réseau... Ah, Citroën n'avait pas pensé à ça !

- système vocal signalant au démarrge toute panne (crevaison, ampoule éteinte, phare mal réglé, niveau batterie, huile, eau, etc. = check list) mais non contraignant pour rouler.

- j'apprécie la caméra ou du moins le radar de recul

- pneus Michelin réparables par imprimante 3D au profil permettant le tout-terrain (existent déjà)

 

Si véhicule électrique :

  • capacité de 4 à 6 personnes
  • rechargeable en 15 minutes
  • permettant la fluidité en ville, le co-voiturage et une utilisation 24/24h.

 

J'ai songé à diverses finitions (si le Directeur du Marketing me lit).

- logo ovale Citroën sur quelques modèles hors série (c'est déjà le cas)

- logo : moitié d'une roue d'engrenages incrustée dans le capot

- des poignées de portes en forme de chevrons

- finition assortie : rappel du logo sur les sièges, le tableau de bord

- sellerie bleu azur ou orange de type DS

- revisiter les finitions des C4, Traction, DS, SM, 2CV et VISA

- le ré-emploi de pièces anciennes de Traction, DS ou SM refabriquées identiques et incorporées dans les modèles modernes en accord avec les marchands (démarche qui serait exceptionnelle)

 

Quelles sont mes limites à l'autonomie totale d'un véhicule ? Je veux pouvoir continuer à :

- accélérer pour sentir cette sensation de vitesse (et non être bridé par un ordinateur qui optimise ma consommation)

- freiner pour exercer ma responsabilité (mais une assistance au freinage d'urgence devant obstacle est possible)

- doubler lorsque je le souhaite (mais une indication vocale "c'est trop court" est possible)

- virer lorsque je le souhaite (pourquoi pas une assistance neutre par caméra pour les petites manoeuvres)

- m'arrêter lorsque je le veux et où je le veux (sans voix qui me dit : "arrêt dangereux", je le sais merci)

- quant à la vitesse stabilisée je suis d'accord pour une technologie "entre deux" : par exemple une molette permettant au véhicule de se caler sur une vitesse stabilisée de 50 - 70 - 80 - 90 - 110 - 130 km/h avec retour rapide à la vitesse désirée par accélération automatique ou freinage auto + allumage des feux Stop. Une action sur le frein ou la boîte désactivent ce régulateur (comme aujourd'hui). Je pense que nous y viendrons.

 

Je vous laisse faire d'autres propositions !

 

 

Le sondage du futur :

Le récent Centenaire (lire ici) a réuni près de 60.000 personnes. Pourquoi Citroën ne rebondirait-elle pas en demandant à ces visiteurs :

 

  • roulez-vous en Citroën moderne ? Si non pourquoi ?
  • achèteriez-vous une Citroën moderne ? Si non pourquoi ?
  • qu'est-ce que serait pour vous une Citroën du futur ?

 

Nous aurions une réponse claire à la question "Inspired by you". Mais pour cela il aurait fallu prévoir à l'avance ce type de démarche commerciale, dans un environnement idéal : la présence à la Ferté Vidame sur un site fermé de milliers de passionnés de la marque ! Pourquoi à cette occasion personne n'a pensé à vendre des Citroën modernes ou du moins à réaffirmer la présence de la marque ?...

 

 

* source : émission AutoMoto Tf1 diffusée le 14 avril 2019



25/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres