Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

Esthétique de la Traction

Esthétique de la Traction :

La Traction est à la frontière entre objet artisanal et objet manufacturé. Ses lignes semblent encore héritées du carrosse d'antan avec sa cabine arrière arrondie en métal protecteur*. Tandis que les passagers sont confortablement reculés au fond des coussins, le chauffeur est à la manœuvre derrière un ensemble arrondi qui semble absorber toute la route, maitrisant un avant à la sculpture élancée qui cache un coffre à bijou contenant les "chevaux vapeur". La calandre hiératique aux fanons verticaux semblant conçue pour fendre l'air comme la pointe d'une épée ou l'extrémité biseautée d'une plume**, l'absorbe comme un instrument à cordes vrombissant. Les ailes avant enrobent les roues tractrices au plus près en prolongeant leur projection aérodynamique. Les phares posés délicatement en leur creux offrent un regard éclairé à cet ensemble qui ne manque ni d'allure ni de finesse sans ostentation. La Traction n'est pas seulement élégante, subtil mélange entre rondeurs et déliés, elle est aussi vivante. Suivie de près, la perspective alternative de ses ailes avant et arrière se dépliant et se repliant au gré des virages, lui confère le galop d'un lévrier d'acier. Voilà pourquoi j'admire et j'aime cette voiture qui n'est pas seulement un outil qui me transporte mais une œuvre d'art que j'habite et le témoin d'une époque menée par l'œil et la main de l'homme.

 

 

Compléments d'étude :

Je complète l'article que j'ai fait paraître dans Citroscopie n°17 sur l'esthétique de la Traction Avant, suite à l'intervention sur les forums d'un internaute émérite Olivier (Onzamalle) sur ce sujet. 

 

Tous les thèmes esthétiques de la 7 sont en fait regroupés dans la seule pièce décorative de cette voiture, à savoir le cimier de calandre.

 

Une calandre de roadster 7 surmontée du cimier (ici cassé).


Voici quelques photos qui vous permettront de comprendre le pourquoi du dessin des ailes ou des poignées de portes qui font son charme. Et pourquoi aussi sans vraiment en prendre conscience, sans savoir l'expliquer, de nombreux passionnés tombent amoureux de ses lignes au point de vouloir absolument en posséder une. En cliquant sur les vignettes, vous les agrandissez et en cliquant sur la flèche à droite, vous animez un petit "film".

 

 

 

Sur ce cimier de 11 Légère, les chevrons sont parfaitement visibles

 

Symétrie, courbes élancées puis ramassées, pointu de calandre, emboutis, chevrons, sont rassemblés dans cette pièce.

 

Quelle a pu être l'inspiration de Flaminio Bertoni ? Sculpteur, styliste, il a pu faire partager son goût pour la nature à André Citroën : quoi de plus efficace - scientifiquement parlant - que le vol d'un oiseau du point de vue du rendement et de la mise en mouvement des éléments osseux (mécanique) recouvert par le plumage (carrosserie) ? J'ai posé l'hypothèse que Bertoni avait voulu, pour la face avant, symboliser l'envol du Cygne Flottant alors emblème de la marque et devenu un peu trop statique pour la Nouvelle 7 moderne (qui comme chacun l'a remarqué est dotée d'un moteur flottant mais n'en reprend pas le sigle). La monocoque reprenant la forme d'une carapace de tortue jusqu'à sa gouttière arrière, la Traction 7 devenait un animal mythique : l'oiseau-tortue. Pour accompagner la coque et l'absence de porte-à-faux de coffre, il lui fallait dessiner des ailes arrières courtes. Pour les marier avec la face avant élancée, il a sculpté un effet d'optique que je vous laisse découvrir (cf. mon article).

 

Ceci est tout à fait dans le ton de l'époque :

La Panhard Dynamic de 1936, le Scarab de 1935 reprendront le thème du scarabée égyptien.

La Tatra 77 de 1934 (ou le prototype Andreau-Peugeot), celle d'un cétacé avec sa nageoire dorsale

Paul Arzens construira son "Oeuf" en 1943, formes reprises par l'Isetta ainsi que sa "Baleine" avec une calandre ornée de fanons.

Plus tard la DS 1955 prendra la forme d'un poisson. Ce sera d'ailleurs à notre connaissance la dernière à s'inspirer de la nature.

 

* telle la carapace irrenversable d'une tortue.

** l'envol du cygne flottant



05/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 329 autres membres