Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

Un logo d'acier

 

PB112116retred.jpg

 

En mai 2011, Automobiles Citroën par le biais de son Patrimoine me contacte. La marque effectue des recherches sur l’origine du logo "Double Chevron". Mes recherches éclairent là aussi d’un jour nouveau les débuts de la firme.

Le logo à chevrons ne parait pas être antérieur à début 1919. Aucune publicité, aucune brochure, aucun bâtiment ne comporte ce logo avant cette date. La première société en commandite simple "Citroën, Hinstin et Cie" modifiée le 21 novembre 1906 en société « André Citroën et Cie » par cession des parts de MM Jacques et Georges Hinstin ne comporte pas de logo, de même que sa transformation en janvier 1913 en SA « Société des Engrenages Citroën » au capital de 3 millions de francs (dont 50% détenus par la Sté André Citroën et Cie). Pareillement l’Usine de guerre de 1915 s’appelle expressément « Usines André Citroën » sans logo, l’ingénieur insistant sur son nom complet ou ses initiales AC.

P2180222red.jpg P2180042red.jpg
Ornement de grille et présentoir comportant les seules lettres AC entrelacées (visible au Conservatoire Citroën) de la société post 1913.

 

A partir de 1917, Citroën produit non plus seulement des obus mais également de l'acier de trois qualités. Ses publicités mentionnent la qualité de dureté "AC Double Chevron". La plaquette de l’usine de guerre présente du matériel de type outillage industriel réalisé dans deux qualité d’acier : simple et double chevron qui correspond à une échelle de dureté ou plus simplement un grade, André Citroën étant polytechnicien donc de formation militaire. La problématique de guerre a été de trouver un acier solide pour une coupe rapide qui permet des cadences de fabrication importantes pour les obus.

PB112107red.jpg 604-Logo1.jpg  604-Logo2.jpg

Rarissime plaquette des aciers spéciaux Citroën 1917

 

Ma conclusion est que le symbole du Double Chevron vient partiellement de la première société, celle des engrenages (c’est l’inspiration) mais vient principalement d’une qualité d’acier (ACier pour les initiales AC du constructeur) solide et facilement transformable. L’origine du logo, l'acier, éclaire de façon nouvelle et plus proche la réalité et vient quelque peu modifier la légende de l’engrenage comme seule origine du Double Chevron.

Publicités de 1917 et avril 1918, premières apparitions du logo Double Chevron

 

Le thème de l'acier, de sa solidité, est récurrent chez Citroën jusqu’à la Traction. Citroën était un grand admirateur de l'apôtre de l'acier : Gustave Eiffel. Lors de la sortie de la première Citroën en 1919, les chansonniers brocardent en premier ce qui est cher au constructeur : la qualité de son acier. Ils n’hésitent pas dans l’outrance à parler de voitures en fer-blanc ou réalisées dans des boîtes de sardines. A partir de 1923, Citroën se fait le spécialiste des carrosseries Tout Acier puis de la soudure acier de type Eclair en rencontrant - j'allais dire son homologue - Edward Budd l'homme de l'acier américain.

 

Lorsque François Lecot rencontre André Citroën vers 1933, le constructeur intéressé par ses exploits sur Rosengart lui dit (je cite) : « Je suis à peu près sûr que vous allez faire 1000 km par jour pendant un an. Je souhaite que cela soit avec une Citroën car vous allez battre le record de ma Petite Rosalie. Il est vrai que sur la Rosalie, ils étaient six conducteurs alors que vous faites cela tout seul. Vous êtes sûrement bâti en acier Citroën ! ». Lecot, dans ses mémoires, n’a pas pu inventer cette formule. Elle devait être un leitmotiv, hérité d’une réalité.

 

Pour finir, les terrains de Javel appartenaient auparavant aux Aciéries de France lorsque le Constructeur les rachète en 1915. Et en 1934, Citroën était en cours de rachat d’une aciérie au moment où intervient hélas la liquidation judiciaire...

AgeAcier red.jpg  TourEiffel1925ret.jpg  AC-Budd red.jpg

1922 - 1925 - 1931

 

L’acier comme le rouage d’un engrenage est l'élément constitutif d’un grand tout et c’est exactement comme cela que fonctionne André Citroën, nourri des préceptes de Saint Simon et de son catéchisme de l’industriel : être un agent actif du Progrès, participer à son expansion.

 

A suivre...

LogoCitroën.jpg



11/11/2018
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 330 autres membres