Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

Engagement associatif (1988-2017)

Automne 1987, je découvre les Belles Champenoises d’Epoque, association qui organise le salon de Reims.

 

17 avril 1988 : j’en deviens membre sous le n°40. Je participe aux rallyes grâce à l’accueil et à la générosité des collectionneurs.

 

Dès 1993, je songe à m’investir plus dans la vie associative et j'ai envie de gérer un projet ou un groupe.

 

Début 1994, je suis élu vice-président de la section Autos qui recense les 300 véhicules et organise le stand du club au salon. J'enchaîne sur l'organisation de rallyes, parfois sur deux jours, avec un nombre de participants qui peut atteindre jusqu'à 80 voitures dont le rallye du Vieux Rheims qui a pour but de faire découvrir les originalités architecturales de la ville au moyen de questions culturelles ou d'observation. Ce rallye existe toujours.

   

Trois plaques de rallye réalisées par l'auteur (entre autres)

 

Au salon de Reims, j’imagine pour le stand du club un décor de route de campagne sur lequel je positionne les véhicules exposés dans un virage avec passage piéton, mannequins, borne kilométrique, verdure, etc. C'est un succès.

 

Puis je participe plus largement à l'organisation finissant par faire un peu tout : mise en place de 63 barrières du parc de stationnement en une journée, traçage des stands à la craie selon un plan, dessin du plan, transport, pose et collage de moquettes, accueil de véhicules, circulation et gestion des exposants (dont foire d’empoigne), droits de place avec la mairie, commandes de calicots, création et mise en place d'un fléchage d'accès, montage du dossier assurances (plusieurs millions de francs), accompagnement de Miss Reims, représentation du club auprès des édiles et même étude des comptes.

 

Je pense (j'espère) donc avoir un peu d'expérience lorsque je parle d'organisation.


Fin 1998-début 1999 : je participe à la révision des statuts qui crée un poste de vice-président

 

Janvier 1999 : je suis élu au poste de vice-président.

Le président souhaite me confier des tâches qui me paraissent éloignées de l’objet social (location de véhicules anciens). Le club est plus enclin à investir dans la logistique que dans la création. Mes horaires professionnels deviennent soudain contraignants (je suis en rendez-vous clientèle le soir). Pour ces trois raisons, je cède mon poste en 2000.

 

2001 : après un an d'absence, je reprends la section des "Avant Guerre" pour une durée d'un an puis cède ma place au bureau des BCE en 2002.

 

Début 2004 : mon mandat de deux ans au sein du conseil d'administration s'achevant, je ne me représente pas et quitte les BCE après 15 ans de bons et loyaux services. Je pars sans reconnaissance mais pas sans savoir. En réalité, je mène d'autres projets créatifs.

  

Demeures publiques (musée) ou privées (à droite). Instants rares et magiques, beauté du patrimoine...

 

Depuis avril 1996, je suis l'heureux propriétaire d'une Traction 11AL 1934 et cette fois, j'emmène mes amis dès que je peux.

En 1997 : je suis devenu adhérent à la section Champagne-Argonne de la Traction Universelle (7 adhérents).

Avec l’aide d’Hervé Quèinnec, j'organise des rallyes, fédère les tractionnistes que je connais et fait bondir la section à 31 membres (la plupart qui constituent le noyau dur sont encore là).

 

1999 : Laurent devient officiellement le responsable de la section à la suite d'Hervé et je l'épaule. Nous organisons des sorties et faisons connaitre notre région aux parisiens ravis de s’échapper un peu de la ville.

   

Parfois deux photos pour les avoir toutes. Des Tractions à perte de vue et il en arrive encore !

 

http://www.sctel.fr/traction-universelle/Presentation/section_Champ.htm

 

J'écris pour la revue Traction Avant.

 

Nous organisons et tenons le stand de la Traction Universelle.

En 1998 sur mon idée, le thème du champagne est célébré avec deux commerciales et une mise en scène avec mannequin habillé et accessoires prêtés.

 

En 1999, avec la famille Brosselin qui amène une reconstitution à partir de leur coupé 7 de la Rosalie des Records, j'ai l'idée de surélever la voiture comme dans un virage à Montlhéry. Le stand fera la Une de LVA. Et une photo sur le vrai circuit sera réalisée en 2000 et publiée dans le Guide Traction.

99690110.jpg

Les parpaings proviennent du stock familial !

 

En 2002, après mon départ des BCE, je rejoins la Guilde et participe à l’organisation des Tractionades qui est une réussite pour notre passion mais un fiasco financier. Je teste grandeur nature mes méthodes d’organisation et j’ai la fierté de faire entrer dans le site 300 tractions en une matinée sans qu’aucune ne soit immobilisée par une file d’attente générée par de la paperasserie (ce qui bizarrement posait problème pour le salon de Reims...). Je suis chargé d’animer le concours d’élégance, exercice dans lequel je me lance sans préparation, dans une joyeuse pagaille. La voiture que j’ai su commenter avec passion arrive première : la Citroën 7A de Pietro. Pour finir je m'occupe de l'accès à la grande parade du dimanche.

 

Début 2004, je quitte la Guilde comme je l’ai narré dans l'article Guilde Mondiale des Tractionnistes.

Je participe tout de même aux 70 ans de la Traction dans le parc du château de Versailles et en profite pour bloquer la circulation et recréer La photo très connue de la 7 devant l'arbre. Un signe du ciel : la journée était froide et pluvieuse mais le soleil apparait juste pour nous à ce moment précis.

 

Eté 2005 : j'assiste désabusé aux 2ème Tractionades. Le concours d'élégance est tellement inélégant avec ses voitures hâtivement restaurées sous un soleil de plomb qu'avec l'ami Jean Michel, nous nous levons pour aller nous désaltérer !

 

Septembre 2006 : après la vente de ma Traction, je ne suis plus très motivé pour payer une cotisation inutile et me faire à nouveau gentiment véhiculer par mes amis. Arrêt provisoire des rallyes.

 

Lire ici l'histoire de ma Traction 11AL de son achat jusqu'à sa vente... 

Elle affectionne les rues pavées...

 

Début 2007 : des publi-reportages ou des articles sur les optimisations que j’estime éloignés de l’objet social du club (on y vante entre autres l'embrayage à diaphragme), un formalisme devenu trop contraignant dans la remise des articles, la publication de commentaires stériles suite à la page que je consacre à la vente de ma voiture me font cesser ma collaboration avec la revue Traction Avant après 10 belles années.

 

Couverture du n°44 : graphismes de l'auteur

 

Novembre 2009 : l’incident à Epoqu'auto (cf. rubrique Presse spécialisée / Citroscopie n°14) est l’élément déclencheur et je quitte l’entité morale « Traction Universelle » après 13 ans de fidélité, restant toujours attaché aux amis et connaissances. Là aussi je pars avec mes souvenirs.

 

2010 : je suis quelques temps adhérent au Club Citroën France où j’y retrouve d’autres amis aussi passionnés d'excellence avec participation à plusieurs rallyes.

 

2011 : après 23 ans d’engagement associatif, je décide de rediriger mon énergie vers d’autres projets plus personnels dont ce blog…

 

Mars 2013 : lors du salon de Reims, je suis agrippé par un membre de l'Association de Sauvegarde du Circuit de Gueux. Cette entité fait un travail extraordinaire de réhabilitation du site en redonnant vie aux nombreuses peintures murales et aux bâtiments. J'adhère une année en soutien.

 

Le 22 novembre 2015, je rachète une Traction 11BL 1949 d'origine avec tous ces accessoires. Six ans ont passé. Il est temps de tourner la page, de privilégier le plaisir sur l'effort. Début 2016 je me réinscris à la section TU Champagne mais mon implication sera moins forte.

 

PC130152ret.jpg

 

Mars 2017 : j'ai décidé d'arrêter (je ne sais pour combien de temps) de publier des articles dans la presse spécialisée. Même si les lecteurs réclament des articles historiques, les revues sont hélas réticentes à compenser les frais d'achats d'archives rares qui servent d'illustrations : elles aimeraient que l'on travaille bénévolement pour elles. Les lecteurs auront donc des commentaires de notices et des descriptions de voitures qui sont dans leur garage car ça coûte moins cher. Je travaille sur d'autres projets d'écriture...

 

A suivre...



08/04/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 360 autres membres