Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

2012/03/18 : Bourse d'Arras

Je ne me rends pas souvent à Arras alors que cette bourse d'échanges existe depuis plus de 20 ans après diverses péripéties. Voici quelques photos de ma visite. L'entrée est donnée : 4 euros. Les sandwiches sont à 2 euros et sont excellent avec du vrai beurre et du vrai jambon. J'ai fait un passage sur le stand de la Traction Universelle Nord avec laquelle je garde un excellent contact (salut Bernard !). J'ai eu l'occasion de faire la connaissance d'un monsieur fort sympathique qui m'a donné des renseignements techniques pour rédiger ma rubrique "Pièces détachées de mauvaise qualité".

 

 

 

J'apprécie beaucoup la Taunus 17M (ou 20M ?) que j'ai longuement conduite et entretenue avec son moteur V4 et sa commande de vitesses au volant. C'est pour moi l'archétype de la voiture équilibrée, spacieuse (coffre immense), silencieuse, performante, capable de routes et d'autoroutes, avec une ligne douce mais au cachet ancien. Bref une auto équilibrée. A ses côtés, sa cadette la Ford 12M tout aussi sympathique avec sa bouille ronde.

 

 

La Rover 3500 V8 de 1972, une auto que je connais mal mais qui m'a semblé intéressante...

 

 

Ci-dessus, vous la connaissez, je suppose. En intérieur, cette splendide Panhard X47 de 1922 qu'on croirait déjà des années Trente :

 

 

La Berliet 944 que je préfère à la Rosalie mais qui en cette année 1935 où elle est sortie parait bien vieillotte.

 

 

 

Ci-dessous, le coup de coeur relaté dans la rubrique Autres anciennes "Ma collection de rêve". J'adorais passer la Nénette sur son tableau de bord en faux bois peint...

 

 

 

Il est temps de passer aux Citroën. Commençons par un très bel exemplaire de Rosalie 15CV/6 cylindres avec détails des filets de caisse qui siéent mieux à ces lignes hautes et fllets de roues identiques en dessin aux Traction. Notez qu'une bonne connaissance de la Traction ne va pas sans celle de la Rosalie qui l'accompagne de 1934 à 1938 :

 

   

 

Une ID19 de 1958. J'apprécie la ligne de ces autos que j'ai déjà conduites et qui forcent au calme si l'on ne désire pas de mouvements intempestifs. Rêvons un peu qu'un jour Citroën sorte des selleries bleu vif comme celle-là dans ses futures productions.

 

 

Une 11AL 1936 restaurée comme une 7 dans une teinte personnalisée. J'aurais aimé étudier cette voiture mais il fallait pour cela franchir les cordages.

 

 

De nouveau à l'extérieur, une 11B. Je ne suis pas fan de sa teinte. La présence de flancs blancs est très intéressante puisqu'on les trouve sur la dernière année de production 1957 de marque Michelin. Ici pas d'inscription sur le flasque. L'on voit bien que la découpe entre noir et ivoire autour de la calandre n'est pas des plus harmonieux et se marie mal avec les flancs blancs.

 

 

 

Une 15H qui a le cul par terre. Le début des folies Citroën...

 

 

 

Des pièces et des pièces...

 

 

 

 

 



08/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 380 autres membres