Le blog de Jérome COLLIGNON

Le blog de Jérome COLLIGNON

Le Guide du consommateur

Afin de faire rouler une 11BL de juillet 1949 ayant 64.000km d'origine, l'auteur de ce blog répertorie méthodiquement les pièces dont il a besoin et fait profiter les tractionnistes de ses recherches. Evidemment cela ne concernera que le millésime 1949... Merci de me signaler toute erreur (pièce ou fournisseur omis par exemple).

 

Cet article reprend l'idée du "Guide du Rouleur" qui aurait dû paraitre en 2005 (voir ici). Il existe de nombreux sites comparatifs : hôtels, assurances, voyages, etc. Pourquoi pas sur les pièces Traction ? Il s'agissait d'une ancienne promesse. Voyons si nous pouvons la tenir sur la longueur. Vous trouverez :

 

- en 1ère photo le montage d'origine

- photos suivantes : un comparatif des pièces trouvées (y compris pièces adaptables si nécessaire)

 

En cliquant sur la 1ère photo, vous pouvez les faire défiler rapidement grâce au curseur apparaissant à droite. 

 

Allumage :

Allumeur RB type F9 à capsule de dépression

P1080013red.jpg

 

rupteur-Dep.jpg  rupteur-Pat.jpg  rupteur-Fran.jpg

Rien trouvé sur le catalogue Renel, ni CTA holland.

 

Signalisation :

D'abord prévoir un peu de stock d'où achat d'un verre Harpon en double à un grand collectionneur de Belgique (jp F.), arrivé dans un emballage soigneux. Rien de tel qu'un contact avec un autre passionné.

P1080049red.jpg P1130058red.jpg

 

Ensuite des clignotants en réserve achetés sur un salon spécialisé. Quelle chance et quel bonheur de trouver encore de telles pièces neuves !

P3130328red.jpg
Le socle noir semble plus logique que le chromé monté sur la voiture mais il est moins luxueux (pour l'époque).  

 

Pour la signalisation de nuit, les feux rouges présents suffisent. Le Code de la Route prévoit expressément que la conduite est affaire de maitrise et d'anticipation. Je me suis toutefois appliqué ce principe de prudence et décidé d'aider les autres usagers à mieux percevoir et s'acclimater à mon véhicule ancien. J'ai opté :

- dans un premier temps, de ne pas toucher au feu de gabarit ARA qui a été rajouté sur l'aile droite. D'origine, la voiture ne comporte qu'un feu arrière gauche de plaque.

- de poser d'autres feux de gabarits 100% amovibles : ni fixation, ni perçage, ni ajout permanent.

 

Après essai dans un magasin spécialisé "cycles" j'ai trouvé des diodes rouges éclairant à plus de 150m rechargeables par port usb. Leur fixation arrondie s'adapte aux poignées de portes arrières et s'enlève en un tournemain grâce à un solide caoutchouc.

PC120137red.jpg PC120141red.jpg PC120146red.jpg

feu de cycle de marque B'twin à 15€ / durée 2h00. 

 

Art 48 de l'arrêté du 16 juillet 1954 : les dispositions prévues à l'article R85 du code de la route (feux rouges arrières) ainsi que celles prévues à l'article 18 (excepté celle relative à la conformité à un type agréé) du présent arrêté sont applicables aux véhicules mis en circulation à partir du 1er janvier 1955. Elles ne sont pas applicables aux véhicules mis en circulation avant cette date, qui peuvent continuer à n'être munis que d'un seul feu rouge arrière.

 

Le feu arrière droit de marque ARA est un feu de gabarit. Il est possible d'améliorer la présentation en gardant à l'esprit le principe de réversibilité. En trois photos, je vous montre les possibilités :

P3130324red.jpg P3130325red.jpg P3130326red.jpg
A gauche configuration d'époque (à l'origine : pas de feu à droite), au centre avec une belle plaque "F" neuve d'époque, à droite en remplaçant seulement le feu.

 

Après une vague de feux rouges modernes ou refabriqués fixés sur les parechocs, la tendance des tractionnistes est d'adopter cette méthode du double feu d'époque avec un rajout à droite.

 

Un klaxon supplémentaire fonctionnant à dépression a été ajouté d'origine sur l'auto. Il ne fonctionnait plus. J'ai d'abord remplacé le tuyau en caoutchouc (à 8 euros le mètre) de diamètre 8. Ensuite démontage en règle du boitier pour nettoyage extérieur. Le son est réglable au moyen d'un pointeau arrière produisant un sifflement aigu puis un couinement et ensuite un son rond qui porte. Le remontage ne pose pas de souci particulier.

P3170016red.jpg P3170020red.jpg

 

Immatriculation :

Avec le nouveau SIV, à l'achat, il est impossible de conserver son numéro d'époque. Si l'on veut présenter son véhicule en exposition avec les plaques d'origine, il convient de rechercher un autre jeu de plaques pour rouler. Attention à choisir la bonne plaque... 

P3130323red.jpg P3130330red.jpg
Plus qu'à redresser et peindre. Avec un numéro en BO45, pas grand risque de se tromper : c'est la bonne plaque.  

 

Ici la plaque restera noire avec chiffres blancs puisque la voiture a été passée en Carte Grise Collection. Elle fait désormais partie du patrimoine culturel.

 

Motif décoratif :

Puisque notre époque est barbare et qu'il est impossible de résister à la tentation, mieux vaut prévoir le vol des petits accessoires décoratifs. L'achat d'un motif en double ne sera pas superflu. Bien le fixer sur la calandre et ranger celui d'époque - livré avec la voiture - dans le coffre. La photo ci-dessus montre le motif "de secours" déjà installé.

 

Carrosserie :

Le véhicule ayant subi un voile de peinture, a perdu ses joncs décoratifs de calandre. La maison Renel m'a fourni ses refabrications au prix de 35euros. La courbure n'étant pas exacte, il a fallu légèrement les reformer mais la souplesse du métal le permet. Le montage se fait sans graisse du bas vers le haut de la calandre. Préalablement enfilées dans la rainure du jonc, d'une main vous maintenez les 8 agrafes en haut. De cette main vous laissez glisser une par une les agrafes tandis que de l'autre main vous les stoppez à bonne hauteur et les agrafez.

P3120004red.jpg P3160011red.jpg P3170022red.jpg

Rangement :

Il est souhaitable de disposer d'un espace de rangement rationnel qui regroupe l'outillage de bord et laisse la place aux bagages.

 

L'idée a été d'imaginer une boîte à outil, faite maison, dont la forme sur mesure épouserait celle de la malle de Traction, un peu comme la série bien connue des valises optionnelles. Sa place sera à droite pour équilibrer le poids du chauffeur. D'une forme spéciale, elle contournera la goulotte de réservoir d'essence, épousera les deux angles d'inclinaison de la banquette et de la tôle arrière en exploitant au mieux l'espace. Après la confection - en tâtonnant - d'un gabarit en carton, on reporte les dimensions des pièces sur des planches de bois pour le découpage.

P3160354red.jpg P3160356red.jpg

 

On pré-assemble avec des clous et on teste les angles et frottements in situ. L'assemblage final après moult corrections, notamment des pans coupés, peut commencer. Le dernier panneau est découpé et ajusté sur mesure. On incorpore un élément décoratif (le rappel du dessin des ailes de Traction, cf. ici), on aménage l'intérieur après l'avoir anticipé dans la conception pour éviter découpes et assemblages inutiles, on ponce longuement les angles agressifs, on visse solidement, on enduit de pâte à bois, on peint dans un gris perle qui donne un cachet ancien puis on enduit d'un vernis incolore pour escalier de type "passage fréquent" qui empêchera l'huile d'adhérer et permettra un lavage à grande eau. Le résultat (notamment la forme finale) est réjouissant.

P2070161red.jpg P3160365red.jpg P3160361red.jpg

 

L'aménagement intérieur a été conçu pour accueillir toutes les pièces dont a besoin un tractionniste. On a tourné et retourné les objets dans tous les sens pour organiser leur rangement et accès optimaux, à savoir :

- le cric conique (sa tige de commande ira à plat en fond de coffre) rangé au rez-de-chaussée car lourd

- un bidon d'huile de secours Mobiloil BB 1934 (voire un de liquide de refroidissement)

- divers bidons tels que : additif au potassium, Rainix contre le pluie

- une cale en bois

- l'écran hiver de radiateur (ici absent)

- une Nénette de nettoyage

- un étage pour ranger les petites boîtes contenant ampoules, bougies, condensateur, rupteur, etc.

- un coin rangement pour les accessoires 1949 : embout de manivelle, étoile de calandre, bouchon de chauffage

- espace pour des chiffons, le gilet jaune, etc.

- l'emplacement choisi pour la manivelle est triple : vue sa forme en S, prendre le moins de place, être accessible immédiatement et servir de blocage pour d'autres pièces. 

 

P3170345red.jpg P3170349red.jpg
© copyright pour l'idée, merci !

 

On a même prévu le transport d'une bouteille avec étiquette Traction (au choix !)...

P3170353red.jpg P3170360red.jpg
Une bouteille à partager entre amis. A droite, on peut si l'on veut ajouter une courroie de dynamo et une trousse à clefs (plate).

 

Vous trouverez une liste exhaustive de ce qu'il faut emmener dans l'excellent blog d'Olivier "Onzamalle" dont le rappel n'est pas superflu : ici.

 

Inédite et originale, cette boîte artisanale rend hommage aux ouvrages anciens des années 40-50 qui encourageaient l'apprentissage du travail du bois entre père et fils.

P3170363red.jpg

Système D, Tours de Mains, quelques titres connus sans oublier l'incontournable "Jeux et Loisirs de la Jeunesse 1956" !

 

 

 

A suivre...



17/03/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi